Advertise Here

Mes passions

- Another Blogger Blog's


Quatrième de couverture :

Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux Etats-Unis dans les années 1970. Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d'histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : " La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l'Action. " En l'espace de quelques jours, l'atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage. Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration? 


Ce que j'en ai pensé :

Ben Ross est professeur d'histoire au lycée de Gordon, aux Etats-Unis. Alors qu'il explique à ses élèves l'histoire et le fonctionnement du régime nazi, il est surpris de ne pouvoir répondre clairement aux questions "Comment ont-ils pu faire cela ? Comment ont ils pu laisser les nazis assassiner des gens presque sous leurs yeux pour ensuite affirmer qu’ils n’en savaient rien ?". Ne trouvant pas de réponse claire, il expérimente une sorte de jeu dans sa classe, en parlant de discipline, de communauté, de slogans et nommant ce groupe de classe« la vague » il a l'espoir qu’avec ses élèves ils finiront par trouver eux-mêmes les réponses à leurs questions, réponses que l’on ne trouve pas dans les livres. 
Les élèves à la grande surprise de leur professeur se plient de suite à la nouvelle discipline, et se montrent très enthousiastes et dès le premier cours certains ressentent une force et une unité de groupe. Le professeur s’est lui-même pris à ce jeu. La vague sème le chaos dans tout le lycée, cette histoire a tendance a prendre des proportions inquiétantes et certains parents prévoient d’aller voir le principal du lycée pour s’assurer que la situation reste sous contrôle. 
 L'écriture de ce roman est très simple et le sujet est fascinant. Cet aspect très simple le rend accessible au plus grand nombre pour apprendre qu’il ne faut pas accepter la domination d’un dictateur et qu’il est important de rester soi-même avec sa propre personnalité.

Je vous invite à aller lire les avis d'Anne Sophie et de Mélusine avec qui j'ai eu le plaisir de partager cette lecture. 

6 commentaires:

Clara a dit…

J'ai vu le film et je le conseille !

lasardine a dit…

un titre qui e fait bien envie!! tout comme le film :)

Anne Sophie a dit…

il est chouette hein ! va falloir qu'on se mate le film ;)

Malorie a dit…

Ce roman me tente depuis une éternité. Il faut vraiment que je le lise, maintenant !

Méloë a dit…

J'ai adoré le roman et détesté le film. A tel point que je ne l'ai même pas terminé. Je n'ai (en plus de tout un tas d'autres détails) pas pardonné au réalisateur d'avoir choisi de transposer l'histoire en Allemagne.

Cécile a dit…

J'avais beaucoup aimé aussi :)
Un livre qui fait réfléchir !