Advertise Here

Mes passions

- Another Blogger Blog's

Quatrième de couverture :

A Edimbourg, un asile ferme ses portes, laissant ses archives et quelques figures oubliées ressurgir à la surface du monde. Parmi ces anonymes se trouve Esme, internée depuis plus de soixante ans et oubliée des siens. Une situation intolérable pour Iris qui découvre avec effroi l'existence de cette grand-tante inconnue. Quelles obscures raisons ont pu plonger la jeune Esme, alors âgée de seize ans, dans les abysses de l'isolement ? Quelle souffrance se cache derrière ce visage rêveur, baigné du souvenir d'une enfance douloureuse ? De l'amitié naissante des deux femmes émergent des secrets inavouables ainsi qu'une interrogation commune : peut-on réellement échapper aux fantômes de son passé ?

Ce que j'en ai pensé :

Le billet de Clara m'a donné envie de lire ce livre et j'ai bien fait car je ne le regrette pas.
Un jour Iris reçoit un coup de téléphone ; l'asile psychiatrique va fermer ses portes et il faudrait qu'elle vienne chercher Esme Lennox, sa grand-tante, car elle est sa seule famille. Iris n'a jamais entendu parler de cette femme, et pourtant les papiers sont formels elle est bien sa grand-tante qui a été enfermée à l'âge de seize ans et dont l'existence a été complètement oubliée par sa famille. Iris va chercher à savoir pourquoi, mais la tâche va être difficile car sa grand-mère Kitty n'a jamais parlé de sa sœur et aujourd'hui âgée elle a la maladie d'Alzheimer Entre les chapitres qui se déroulent dans l'Edimbourg contemporain et les retours en arrière, les souvenirs d'Esme et de Katty, les recherches d'Iris, l'histoire de famille se dévoile avec son terrible secret et les mystères de l'internement voient le jour. La nouvelle vie en Ecosse avec les coutumes et les conventions auxquelles Esme ne peut pas se soumettre. Toutes ces règles de conduite, toutes ces règles qu'elle trouve ridicules, Esme a du mal à s'en rappeler et de temps en temps furieuse elle prend le mors aux dents alors que sa sœur joue les âmes sensibles des salons afin de se trouver un bon parti.
Un roman étonnant. L'écriture est fluide, la lecture est aisée et agréable même si quelque fois il y a un peu de confusion entre les personnages. On y découvre avec effarement comment, dans une époque révolue, la femme est considérée au début du siècle, comme il a été facile de détruire la vie d'une jeune femme qui s'est détournée des règles établies.
J'ai bien aimé le personnage d'Iris, j'ai également bien aimé sa complicité avec son "frère" Alex, surtout le passage où ils font connaissance, il est vraiment plein de tendresse. Esme quand elle redécouvre sa maison qui est devenue celle d'Iris le fait avec beaucoup de calme et de tendresse, malgré une certaine naïveté et un manque d'inhibition qui la met un peu à part, elle est très attachante. J'ai bien aimé les passages qui se situent au début du siècle, j'ai eu l'impression de voir en face de moi les mines déconfites de la mère et de la grand-mère quand Esme est un peu extravagante et a du mal à se tenir "bien". Mais la vérité m'a vraiment surprise, je ne m'y attendais pas du tout. C'est vraiment un très bon moment de lecture riche en évènements et rebondissements.

6 commentaires:

alinea a dit…

j'ai celui-ci dans ma liste je compte le lire aussi

Stephie a dit…

Je l'avais lu à sa sortie et beaucoup aimé ;)

Malorie a dit…

Je ne lis ton avis qu'en diagonale, car je vais le lire à la rentrée, lors d'une LC. Je peux te dire qu'il me tarde de le lire, enfin !

Alex Mot-à-Mots a dit…

Un très beau souvenir de lecture. Comme toi, découvrir le fin mot de l'histoire m'a estomaqué.

Fleurdelyss13 a dit…

Je le note.
Bonne journée
A bientôt

Géraldine a dit…

Je l'ai dans ma PAL depuis un peu plus d'un an et n'en lis que des éloges. Mais qu'est-ce que j'attends pour le lire en piorité ?