Advertise Here

Mes passions

- Another Blogger Blog's



Quatrième de couverture :

Alors que tous dans la maison de retraite s'apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au coeur  de l'histoire du XXème siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début du siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karksson, individu lambda, apolitique et inculte, s'est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d'évènements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao...
  
Ce que j’en ai pensé :


Allan est un vieil homme qui doit fêter ses cents ans. Toute la maison de retraite se prépare à célébrer l'anniversaire d'Allan, un reportage fera la une dans le journal du coin, mais notre papy n'a aucune envie de prendre part à la fête. Il s'enfuit donc par la fenêtre, charentaises aux pieds et dès lors commence une série d'aventures et de rencontres pour notre papy. Arrivé à la gare routière, il cherche à partir le plus loin possible, sans destination précise, avec le peu d'argent qu'il a. En attendant son bus, un jeune homme lui demande de garder sa valise le temps qu'il se rende aux toilettes. Mais le bus arrive et le jeune homme n'est toujours pas revenu, alors ni une ni deux, Allan part avec la valise. Lorsque le jeune homme ressort, il découvre que le papi et son bien ont disparus, il se met immédiatement à leur poursuite. Le bagage recèle un précieux butin qui ne lui appartient pas. Allan va se retrouver poursuivi par un gang de petits malfrats. Au cours de son voyage Allan va rencontrer de truculents personnages, tout d'abord Julius, sexagénaire, qui vit en marge de la société, Benny le marchand de hot dog et Mabelle une délicieuse rousse à la langue bien pendue, et, cerise sur le gâteau, Sonja l'éléphante. La police part également à la recherche du vieil homme, elle le croit kidnappé alors qu'une histoire bien plus loufoque attend l'inspecteur.

Les chapitres alternent entre l'escapade d'Allan dans les années 2005 et le récit de sa vie à partir 1905. Et quelle vie : Allan est un expert en explosifs, inculte mais n'ayant peur de rien ni de personne, ce qui va le conduire à rencontrer nombre de personnalités : Harry Truma, Winston Churchill, Staline, Franco, De Gaulle, etc. Tous les moyens de transports il les aura pris au cours de ses divers et variés voyages, il apprend plusieurs langues. Difficile de croire à tout ce qu'il raconte, mais voilà un roman très agréable à lire, amusant et très frais avec des dialogues savoureux. Un récit d'un humour noir un peu loufoque qui fait passer d'agréables moments.



2 commentaires:

Clara a dit…

L'humour m'a fait penser à Paasilinna!

Midola a dit…

Les critiques étaient plutôt bonnes lorsqu'il est sorti au moment du salon du livre consacré aux auteurs scandinaves. Si j'en ai l'occasion, je me laisserai certainement tenter par cette lecture.