Advertise Here

Mes passions

- Another Blogger Blog's

Quatrième de couverture :

Sait-on jamais avec qui on vit ?
Lorsque Lancelot apprend la mort de sa femme, qu'il aimait à la folie, son univers s'écroule. Et il va vivre un "Très Grand Choc Supplémentaire" en découvrant qu'Irina n'était que mystères. Malgré la violence de son chagrin, l'homme décide d'enquêter sur celle dont il ignorait tout, qui posait des bombes, qui était orpheline d'un père vivant, celle qui est morte dans la voiture d'un inconnu...

Ce que j'en ai pensé :

"Allô
Oui
Police de Milena
Ah ?
C'est à propos de votre femme
Ma femme ?
Vous avez bien une femme ?
Oui oui bien entendu, j'étais encore il y a un quart d'heure au téléphone avec elle
Il faudrait que vous vous rendiez tout de suite au pont d'Omoko votre femme a eu un accident
Au pont d'Omoko ? C'est impossible ce n'est pas ma femme. Il y a un quart d'heure ma femme était à l'aéroport, elle attendait son vol".
Dès ces instants Lancelot est plongé dans un monde étonnant, allant de révélations en questionnements. Qui était Irina réellement, était bien la réalisatrice de documentaires animaliers ? Qui est Kurt Bayer et cet homme qui se fait passer pour le père d'Irina que lui veulent-ils ? Pourquoi ces résidences ou ces immeubles ne sont-ils plus que d'immenses cratères ?
Un grand nombre d'ingrédients pour faire un roman plein de suspenses. Et bien il n'en est rien, ou tout du moins est-ce mon avis, Lancelot reste un personnage naïf, assommé de pilules calmantes, il reste comme un empoté devant tout ces évènements, on dirait qu'il subit les choses sans se défendre.
Le texte n'est pas déplaisant bien au contraire, il y a un très riche vocabulaire, mais il n'a pas su m'embarquer vers une séduisante et prenante histoire.


4 commentaires:

Stephie a dit…

J'avais eu très envie de le lire à sa sortie, puis j'ai oublié ;)

Aifelle a dit…

Je n'ai pas encore lu cette auteure et j'ai bien envie de découvrir celui-là, même s'il ne t'a pas emballée.

Alinea: a dit…

Un petit mot pour te souhaiter une tres bonne année 2012.

Géraldine a dit…

Ce n'est pas le premier avis mitigé que je lis sur ce livre... J'ai découvert cette auteure cette année avec des vies d'oiseaux et ai été un peu déçue...
Excellente année 2012 à toi !