Advertise Here

Mes passions

- Another Blogger Blog's

Clara Millet se dit être une femme libre, trente-six ans, pas de mari pas d'enfants, un appartement à Paris un peu vide, du travail quand elle en a vraiment besoin pour éviter les huissiers. Elle collectionne les amants, le dernier est Marc Brosset ; alors qu'elle l'aimait hier aujourd'hui elle ne l'aime plus. Sous ses airs de femme forte et libérée, Clara est fragile, hantée par cet amant qu'elle aime encore et dont elle ose à peine prononcer le nom, le seul pour qui elle serait prête à mourir. Elle a une relation très fusionnelle avec son grand frère qui depuis la mort de leur mère l'a toujours protégée et elle a ses trois copines Joséphine, Lucille et Agnès, ses trois amies qu'elle connaît depuis qu'elle est petite. Heureusement qu'elle les a ses bonnes copines avec lesquelles elle échange les confidences. D'abord il y a Joséphine qui vit en province, elle s'y ennuie un peu, toute dévouée à ses enfants mais qui en est arrivée à s'interroger au sujet de son aristocrate de mari. Médecin et responsable de clinique Monsieur De… . Il y a Agnès, mariée depuis treize ans qui fait une psychothérapie de couple pour soigner la jalousie maladive de son Yves. elle n'est pas très riche mais elle essaye de le cacher et puis il y a Lucille, si belle, si riche, si tout quoi, bref, le genre de fille qui vous donne des complexes.
Des femmes qui donnent l'impression d'être bien dans leur peau mais qui en fait ne sont pas une franchement épanouies. Elles se cachent derrière un masque. Elles se disent tout mais elles cachent l'essentiel, elles s'aiment mais elles vont se faire souffrir, elles ont envie de rire mais elles pleurent.


Mon avis : C'est le quatrième livre que je lis de Pancol que j'ai découverte il y a quelques mois. J'avais bien aimé les crocodiles, les tortues un peu moins, mais les écureuils m'ont réconciliée avec cette auteure. Ce livre ne laissera pas un souvenir impérissable. Clara, Joséphine, Lucille, et Agnés, les amies de toujours. Le roman commence au moment où Clara veut rompre avec Marc et compte revoir Rapha. Elle ne sait pas que ce coup de téléphone va bouleverser sa vie. La lecture m'a fait penser un peu à Desperate Housewiwes, mais en moins drôle, de l'extérieur des femmes bien dans leur peau mais qui sont en fait des femmes insatisfaites.
"Sa vie avait été longtemps une blessure béante qu'elle avait ensevelie sous une avalanche de plaisirs, d'éclats de rires, de postures grotesques, de pirouettes faciles et si elle voulait recommencer, neuve et forte, il fallait qu'elle fasse un grand feu de ces artifices passés".

3 commentaires:

Ankya a dit…

Je n'ai lu que les yeux jaunes des crocodiles de cette auteure. J'ai beaucoup aimé, ça se lit tout seul :)

TINUSIA a dit…

Pancol est la spécialiste des intimités féminines... celui-ci je ne l'ai pas lu, et je me demande si... je ne vais quand même pas me laisser tenter :)

silvi a dit…

j'aime bien cette auteure que je lis depuis longtemps, j'ai apprécié sa dernière trilogie, surtout le tome 1 et 3.
Quant à ce roman, qui a déjà plus de 20 ans, n'a malgré tout pas pris une ride dans l'histoire qui pourrait être un roman d'aujourd'hui