Advertise Here

Mes passions

- Another Blogger Blog's

Elle venue sur ce bout du monde pour oublier, lui est arrivé un jour de tempête. Ils ont débarqué dans cette région du Cotentin, balayées par de forts vents et malmenée par les vagues, pour oublier dans la solitude et le silence leurs souvenirs qui font si mal. La narratrice est venue s'échouer là pour oublier son amour disparu, mais les blessures sont profondes, il lui est difficile de retrouver goût à la vie. Ses travaux ornithologiques ne sont que prétextes pour essayer d'évacuer ce qui la ronge. S'attacher, elle ne le veut pas, elle le dit doucement "je ne veux pas m'attacher", c'est devenu comme une maladie. Elle habite 'La griffue", la même maison que Raphaël, l'artiste peintre et sculpteur aux prises avec ses œuvres et sa sœur Morgane qui s'ennuit. Il y a Max, l'homme de tous les services et puis il y a Lili qui tient le café restaurant qui s'occupe de sa mère qui n'en peut plus d'attendre les visites de Théo le père, et il y a Nan que tout le monde croit folle. Tous des taiseux pétris de solitude. Mais un jour de tempête arrive Lambert. Lambert qui veut comprendre. Comprendre quoi ? Qu'un jour on se réveille et qu'on ne pleure plus, mais qu'à la place un grand vide s'est installé, pourquoi ? Son arrivée va réveiller les souvenirs et les rancœurs enfouis, les non-dits vont refaire surface au jour le jour dans le village où il est tout de suite reconnu, il venait enfant pendant les vacances. Lambert et la narratrice vont pas à pas faire connaissance, ils souffrent, chacun sa propre douleur. Ils vont apprendre à se connaître, à se comprendre, et ensemble ils vont chercher à découvrir les clefs du secret. Des phrases brèves comme des bourrasques de vent, les émotions, les manques, la perte, au début on croit qu'on ne pourra plus refaire certaines choses, ressentir certains sentiments. Mais pourtant et heureusement, on vit, la vie reprend son cours mais autrement.
Mon avis : Eblouissant, merveilleux. Un très beau récit. On commence à le lire, on est hypnotisé. Avec les déferlantes vous plongez dans une histoire de solitudes et de secrets. Ce livre je n'avais qu'une envie : le lire lentement pour qu'il ne se finisse pas trop vite. Confrontés les uns aux autres, les personnages sont très attachants avec leurs émotions rythmées au fil de leurs rencontres. Un jeu de cache-cache qui fait ressurgir des évènements pas très avouables, des sentiments d'amour et de haine sous un fond de mer pas toujours très calme et un ciel pas toujours très bleu.

4 commentaires:

Ikebukuro a dit…

J'ai eu de très bons échos de ce livre et ta critique me conforte dans l'idée que je vais sûrement le rajouter dans ma liste de livres à lire...

TINUSIA a dit…

Quel beau commentaire ! Encore un roman auquel il ne faudra pas que j'échappe ! Merci !

mimi a dit…

Très belle critique à propos d'un livre que j'ai beaucoup aimé, et qui m'a donné un coup de fouet aussi vivifiant que les vagues de l'océan

Le Journal de Chrys a dit…

J'ai beaucoup aimé également.