Advertise Here

Mes passions

- Another Blogger Blog's

Quatrième de couverture :

Elle c'est Désirée, la bibliothécaire, et lui c'est Benny, le paysan. Elle dévore avec autant d'ardeur livres et produits bio, lui élève des vaches et n'imagine pas qu'on puisse lire – de son plein gré -. Pourtant, ils se sont promis trois essais pour avoir un enfant ensemble. Si cela ne donne rien, c'est terminé pour toujours. Et si ça marche…

Ce que j'en ai pensé :

Le caveau de famille, titre faussement lugubre, est la suite du Mec de la tombe d'à côté.

Quand on quitte le 1er volet, Désirée, la bibliothécaire intello, indépendante est seule avec son désir d'être mère et Benny, le fermier rustre, s'est mis avec Anita, une femme parfaite pour tenir sa maison et l'aider à l'étable. Désirée a demandé à Benny d'être le père de son enfant, même si elle doit l'élever toute seule, ils s'accordent trois essais…

Trois essais, un peu plus même et Désirée est enceinte, voilà que les deux tourtereaux qui s'aiment malgré leurs caractères et leurs vies à l'opposé des uns et des autres décident de vivre ensemble. Après bien des hésitations et après avoir fait partir Anita, Désirée s'installe à la ferme, Bonjour vaches, veaux et…. Mais cette vie qui sombre dans la routine va-t-elle les satisfaire ? On est loin des contes de fées, il n'est pas aisé de jongler avec la vie professionnelle et la vie de famille. De galères en galères, des fins de mois souvent difficiles, des ennuis qui arrivent de toute part, tout cela fatigue.Comme pour le premier livre, cette suite est racontée à deux voix, deux points de vue, celui de la femme et de l'homme. Les chapitres sont courts, les paroles un peu vives et un peu aigries pour raconter chacun son rôle dans cette famille, il y a des instants où elle se dit qu'elle allait devenir folle si elle n'avait pas quelques heures, juste 2 ou 3 rien que pour elle, elle en assez d'être débordée avec son travail de bibliothécaire, les marmots en couche, les trajets éreintants entre ville et compagne et à l'occasion les vaches à traire le week-end et lui, qui doit gérer sa vie paysanne avec toutes ses difficultés, il aimerait bien qu'on l'aide davantage à la ferme, et cette putain de neige qui le fait pester quand elle tombe drue et qui le fait se lever à cinq heures du matin car qu'il doit déblayer l'accès à la ferme pour le camion de lait et puis il n'aime pas se retrouver seul dans la maison froide, à boire son café instantané avec l'eau chaude du robinet, elle ne peut pas trouver du travail à domicile ?

J'ai bien aimé ce second volet, on y retrouve le style plaisant du premier, pétillant d'humour malgré la vie difficile menée par notre couple, de toute façon je ne pouvais pas résister à lire cette suite, et je n'ai pas été déçue. Ce n'est peu être pas de la grande littérature, mais peu importe.La fin on l'imagine comme on veut, complètement désespérante ou alors très drôle avec cette maman débordée, les marmots qui n'en ratent pas une entre les jambes, à vouloir servir le café qu'elle n'a pas.

8 commentaires:

Clara a dit…

Dans ma PAL depuis un momonet...

Alex Mot-à-Mots a dit…

Le premier tome m'avait bien plu, mais sans plus. Je ne suis pas tentée de lire la suite.

Syl. a dit…

Je vois qu'il nous est encore permis d'espérer alors ? Je croyais la fin du deuxième très négative !

Leiloona a dit…

Comme Syl., je suis contente de lire un avis plus positif que ceux que j'avais déjà lus ! ;)

Cess a dit…

Pareil que Leiloona et Syl...
J'avais lu que c'était très "déprimant" comme suite...
Tu n'es donc pas d'accord ?

Christine a dit…

Cess moi j'ai bien aimé ce couple qui fait beaucoup d'effort et qui s'aime

Géraldine a dit…

Je n'ai toujours pas lu le 1er tome. Ce n'est pas l'envie qui m'en manque, mais juste le temps. Et pourtant, j'ai plein de copines qui se proposent de me le prêter...

Pauline a dit…

Ce deuxième roman m'a fait beaucoup rire! Une suite bien agréable :D