Advertise Here

Mes passions

- Another Blogger Blog's


Quatrième de couverture :

Tata Lucie est une emmerdeuse. De son vivant ce n'était pas une sainte mais, une fois morte, elle se surpasse pour pourrir la vie de sa famille. Le testament est clair : pour toucher l'héritage, ses neveux doivent s'installer avec toute leur famille dans la maison de la défunte. Et ce n'est pas un palais ! Tata Lucie leur a réserve une autre surprise, une sorte de chasse au trésor rocambolesque, les pieds dans la boue. Bienvenue à la campagne ! C'est certain, les chers neveux ne vont pas s'ennuyer et, au coeur du Béarn, ils sont entraînés dans une aventure qu'ils ne risquent pas d'oublier... Mais que ne ferait-on pas pour toucher le pactole ? Comique de situation, dialogues savoureux et coups de théâtre s'enchaînent jusqu'au final orchestré par la chère tata Lucie. Un dénouement forcément étonnant. 

Ce que j'en ai pensé :

Quand ils parlent la vie dissolue de tante Lucie, les adultes s’amusent et rient beaucoup mais dès que les enfants s’approchent ils se taisent. Les quatre frères ont oubliée leur parente la laissant seule dans sa vieille maison, ce qui ne les empêche pas d’être tous là quand le notaire ouvre son testament. Surprise tata Lucie laisse une vraie fortune mais elle a mis une condition pour récupérer l’héritage : sur photo elle apparaît avec un bijou en sautoir, il leur faut retrouver la turquoise photographiée, ils ont un mois et un jour pour la retrouver passé ce délai ils seront déshérités. Une vraie chasse au trésor s’organise dans une maison en ruine et un terrain en friche à la campagne. Les ingrédients sont réunis pour gâcher un mois de vacances et mettre sur les nerfs une famille au grand complet. 

Voilà une histoire pleine d'humour, à l’instar de l’horripilante tata Danielle cette tata Lucie n’est pas prête de se faire oublier de ses parents. C’est Joseph, le fils de l’aîné des neveux qui nous raconte ces vacances en famille un peu particulières, orchestrées par la défunte tata Lucie. Les affaires d’héritage sont assez souvent compliquées mais celle-ci vaut son pesant d’or. Chaque membre de la famille passe à la moulinette, de la tante aguichante à la petite cousine très emmerdeuse, de l’oncle « intellectuel » à l’oncle « paysan », la nature de chacun est révélée au milieu des rires, des moments bien arrosés et des conflits familiaux. Les situations cocasses s’enchaînent, d’autres personnages interviennent, le maire un peu porté sur le vin, l’idiot du village... Si tata Lucie de son vivant n’était pas une sainte, une fois morte elle se surpasse, c’est une sacrée garce, elle doit bien rire dans sa tombe! Bref une lecture un peu loufoque, un dialogue à la « Audiard » et une quête semée d’embûches.

Lecture inscrite dans le challenge :

2 commentaires:

Clara a dit…

Celui-là , je veux absolument le lire !

Astrid a dit…

C'est mon prochain achat sur France Loisirs dans la collection Piment.